Image parallaxe header: 

Village urbain

Le Terrass’’ Hotel vous livre les 1001 façons de découvrir et de profiter de Montmartre.

08 décembre 2014

LE VIGNOBLE DU CLOS MONTMARTRE

Découvrez, grâce à Paris Unplugged, l’une des richesses de Montmartre: son vin.

Jusqu’au XIXe siècle, la Butte Montmartre était aux trois quarts recouverte de vignes. La position extérieure du village protégeait ce vin de l’octroi qui frappait les marchandises introduites dans l’enceinte de la Capitale. La frontière d’alors était marquée par le mur des Fermiers Généraux. L’urbanisation progressive et l’annexion des villages en 1860, eurent raison de cette tradition qui disparut complètement à l’orée du XXe siècle.

Les actuelles vignes du Clos de Montmartre, s’étalent aujourd’hui sur une jolie pente bordée par les rues des Saules et Saint-Vincent. Cet endroit correspond à la partie Est de l’ancien Maquis.

Au début du XXe siècle, l’urbanisation galopante de cette partie du village laissera temporairement ce lieu à l’état de terrain vague. Au cours des années vingt, on envisagera la construction d’un ensemble de logements à loyers modérés.

Le projet déclencha la colère des habitants, mais fut validé par le Conseil Municipal. Toutefois, une pétition lancée par les défenseurs du Vieux Montmartre récoltera 2300 signatures. Après sa soumission au Préfet de la Seine, celui ci fera plier la décision en faveur des plaignants.

En 1929, un square y sera installé, mais de trop nombreuses dégradations impliqueront de trouver d’autres solutions. Ce n’est qu’en 1933, que la Commune Libre de Montmartre proposa d’y installer deux mille pieds de vigne en mémoire du passé de la Butte.

Ces premiers ceps ne donnant leurs fruits que trois ans plus tard, l’année 1934 verra une simulation de vendange réalisée grâce à des raisins importés du Beaujolais. Cette tradition se maintiendra au fil des ans, chaque premier samedi d’Octobre. L’évènement est souvent accompagné de nombreuses festivités dans le quartier.

La récolte atteint en général 500 litres. Le vin est conçu dans les caves de la Mairie du XVIIIe. Il est d’usage de vanter ses propriétés diurétiques. Il fut un temps ou les caisses de 6 bouteilles étaient décorées par un artiste, puis vendues aux enchères. Depuis lors, le profit des ventes est toujours reversé à des associations locales.