Historique

L'histoire du Terrass" Hôtel débute il y a un siècle

À l’origine…

 

Tout commence en 1911, lorsque Edmond Hurand, déjà propriétaire de l’Elysée Montmartre, rachète une brasserie et un terrain attenant de 1000 m2 à l’angle des rues Caulaincourt et Joseph de Maistre.

Son ambition ? Construire un  hôtel parisien dans le 18ème arrondissement. Il y fait bâtir ainsi un établissement de 120 chambres dont le toit est optimisé en terrasse offrant une vue panoramique sur la capitale. Ainsi naît le Terrass'' Hôtel, au cœur de Montmartre.

Les années 20 : l’ère ‘Maurice Hurand’

En 1920, Edmond Hurand vend l’hôtel et la brasserie… qu’il rachètera trois ans plus tard à la demande de son fils Maurice.

Depuis 1923, l’hôtel n’a plus quitté la famille où se transmet, de génération en génération, l’art de recevoir, né il y a un siècle dans le quartier des artistes. En 1925, Maurice Hurand reprend l’exploitation.

 

Les années 50 : le rendez-vous des artistes

Dans les années 1950, Maurice Hurand voit son fils, Jean-Max, lui succéder. 

En 1954, Jean-Max Hurand rénove entièrement l’hôtel : il l’agrandit, ajoute un bar, une brasserie et un restaurant pour en faire un lieu de rencontres d’artistes et d’écrivains dont Colette, Michel Simon, Pierre Brasseur ou encore le pianiste Samson François. Le succès de l’établissement se confirme, tandis que sa terrasse panoramique à Montmartre devient le rendez-vous favori des personnalités du Tout-Paris dès les beaux jours.

Maurice Hurand

L’époque moderne : le renouveau

En 1994, Christine, la fille de Jean-Max, reprend l'exploitation complète de l'hôtel avec son mari Jean-Luc Binet. 

En 2014, leur fils Romain Binet, alors trentenaire, prend les rênes du Terrass'' Hôtel. Ce dernier est une nouvelle fois rénové en 2015, pour devenir un véritable lieu de vie où les habitués du quartier Montmartre y croisent les touristes et les parisiens de tous horizons. Avec ses soeurs, Emilie Arabyan, Directrice des Achats et des investissements, et Marion Laroche, Directrice des Ressources Humaines, Romain Binet respecte soigneusement l'héritage du bâtiment centenaire, tout en s'inscrivant dans l'air du temps.